Maïlys SEYDOUX-DUMAS

 
Contacts
   
Maïlys Seydoux-Dumas
45 ter, rue des acacias 75017 Paris, France
mseydouxdumas@hotmail.fr

Galerie Fred Lanzenberg
Avenue des Klauwaerts 9, 1050 Ixelles, Belgique
Tel : +32 (0)2 647 30 15 galeriefredlanzenberg.be
Galerie Koralewski
92, rue Quincampoix 75003 Paris, France
Tel : +33 (0)1 42 77 48 93 www.galeriekoralewski.com
 
 
Actualités
 
NOUVEAU PROJET À VENIR
Kimaniki, porfolio de 8 lithographies en couleurs (57x42cm) imprimées chez Idem Paris, 
accompagnées de 8 poèmes originaux de Haïm Kern.


 

EXPOSITION PERSONNELLE
à la médiathèque Alexandre Dumas
rue de la Pléiade, Villers-Cotterêts
du 12 novembre au 28 décembre 2019

 

GRANDES ET PETITES MERVEILLES
à la Galerie Koralewski
92 rue Quincampoix, 75003, Paris.
du 13 décembre au 23 décembre 2018
Avec : Nicolas Alquin, Nicolas Busset, Axel Cassel, Fabian Cerredo, Guillaume Corneille, Didier Genty, Richard Laillier, Benjamin Lévesque, Malgorzata Paszko, Paul de Pignol, Maïlys Seydoux-Dumas, Piotr Szurek, Robert Sobocinski, Patrice Valota, Bram Van Velde.

 

EXPOSITION PERSONNELLE : MAÏLYS SEYDOUX-DUMAS - PEINTURES
Galerie Koralewski, 92 rue Quincampoix, Paris.
vernissage le jeudi 9 novembre de 18h à 21h
du 9 au 25 novembre 2017
Catalogue. Préface Françoise Monnin.


 

ARTS ÉLYSÉES 2017 - SOLO SHOW
Galerie Koralewski, Paris.
Avenue des Champs Élysées, Paris. Stand 102 A
du 18 au 23 octobre 2017
Catalogue. Préface Françoise Monnin.


 

MAÏLYS SEYDOUX

ÉCLATS

Galerie Fred Lanzenberg



Miroir brisé VI - 2014 - huile sur toile - 65 x 92 cm

Vernissage le jeudi 10 novembre de 18h à 21h

Exposition du 10 novembre au 10 décembre 2016


Galerie Fred Lanzenberg
Avenue des Klauwaerts 9 - Étangs d'Ixelles - 1050 Bruxelles

tel : +32 (0)2 647 30 15 - gsm : +32 (0)475 73 40 15
lanzenberg.galerie@gmail.com
galeriefredlanzenberg.be



MAÏLYS AU PAYS DES MERVEILLES

La peinture ne cesse d'émerveiller, alors même qu'elle scandalise. Maïlys Seydoux-Dumas se plonge avec délice, mais non sans prise de risque. Car c'est l'intime de son imaginaire qu'elle expose ainsi, engageant son propre corps figuré en " première ligne ". Ici, elle met en oeuvre l'antique procédé artistique du miroir, ne lui consentant que la présence de son propre visage, tête décapitée, littéralement "médusée", s'effaçant derrière son sujet véritable dont elle ne se départira plus : l'introspection par l'acte créatif sériel, médiateur par excellence. Sur les traces de Lewis Caroll, à la poursuite d'Alice

Claude FRONTISI



Presse en lien avec l'exposition :

"Maïlys Seydoux, puzzle", par Muriel de Crayencour, 17 novembre 2016, Mu in the City
"L'Oeuvre de la semaine : miroirs brisés", par Guy Gilsoul, 19 novembre 2016, Le Vif